h1

Une petite histoire jolie puis triste

mercredi 13 juin 2007

Il y a quelques jours, un homme faisait la première page du journal local. Ce recycleur-clochard vit un peu en marge de la société, dans une cahute pas loin du Monument à Güemes, libérateur local. Il avait trouvé un porte-monnaie avec des pesos et des dollars, représentant 10’000 pesos de valeur, soit 4’000 francs suisses.

Il a appelé le propriétaire, et a tout rendu. L’homme ne voulait rien en échange, mais le propriétaire lui a offert 300 pesos de récompense (la moitié d’un mois de salaire d’une nettoyeuse d’hotel, par exemple). Le clochard souhaitait seulement qu’on le mette en contact avec les médias, ce que l’homme d’affaires a fait.

Je suppose qu’il souhaitait un peu de reconnaissance ou de célébrité, et propager ses valeurs, basées sur les bonnes actions et non sur l’argent.

Une semaine plus tard, le clochard faisait de nouveau la une du journal. Il avait dépensé une partie de sa récompense pour offrir de bons plats à ses chiens et chats.

Et on avait cambriolé sa modeste demeure, volant ce qui restait de sa récompense, entre autres.

Il aurait mieux fait de vivre caché, pourrait-on dire, mais alors j’aurais regretté de ne pas savoir qu’il existe des gens comme lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :